Domaine de Nuits-Saint-Georges

C'est là que le beau Cardinal accueille ses amis et qu'est produit le meilleur vin de Bourgogne


 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Un départ qui sera bien fêté sans aucun doute !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Keltica
coquette
avatar

Nombre de messages : 806
Age : 34
Localisation : Joinville
Date d'inscription : 11/02/2010

MessageSujet: Un départ qui sera bien fêté sans aucun doute !   Mer 19 Mar - 19:49

Aux Grands Maîtres de l'Ordre des Basilics
A chaque membre
A nos frères et nos soeurs


Sincères salutations.


Par la présente, nous informons l'Ordre des Basilics de notre départ définitif de l'Ordre. Cette décision a été mûrement réfléchie, et fait suite à une campagne de dénigrement, de mépris et d'insultes menée par l'un des Grands Maîtres de l'Ordre, à savoir le Baron de Dennevy, Athos de la Bronze, dict Olivier1er.

Depuis que nous avons refusé d'outrepassé les lois héraldiques au profit de sa vassale Effelissianor de Vosne-Romanée, Dame des Doreaux, lorsque celle-ci a été réclamer un vicomté de retraite suite à son mandat de Duchesse alors que les lois héraldiques ne le lui accordaient pas et qu'ils le savaient l'un et l'autre, le Baron n'a de cesse de nous mépriser et nous traîner dans la boue. Lorsque nous avons eu connaissance de la réponse du Roy, auquel Effelissianor était allé quémander le soutien pour son titre, lettre qu'elle nous a transmise et fait lire en main propre, nous avons fait ce qu'une duchesse devait faire, puisque duchesse nous étions alors ; nous avons fait faire copie de cette lettre pour demander conseil au Collège de la Noblesse, seule institution bourguignonne habilitée à juger du bien-fondé des octrois. L'attitude d'Effelissianor a d'ailleurs été mal perçue par une majorité de nobles du dit Collège, mais depuis, le Baron s'acharne sur nous, par insultes, mépris constant, dénigrement en tout temps et tout lieu, quelque soit le sujet abordé, nous traitant de voleuse, menteuse, vile, mesquine, et autres petits mots doux dont il a le secret.

Nous savons en outre qu'il a demandé à ce que nous soyons jugée au sein de l'Ordre, et qu'il presse les autres personnes habilitées à intervenir rapidement pour ce procès, prouvant par là qu'il n'écoutera rien de nos mots et qu'il veut nous voir condamnée. Si nous ne craignons pas le jugement de nos pairs, nous ne voyons pas dans son empressement les garanties d'un procès équitable, chose quand même assez incohérente en sachant que le Baron a été plusieurs fois procureur ou juge de Bourgogne...

Enfin, voilà les raisons pour lesquelles nous avons pris notre décision ; il nous est de plus en plus pesant de rencontrer le Baron au Conseil Ducal ou à l'extérieur, et nous savons pertinemment que nous ne sommes plus la bienvenue ici.

Chère Emma, nous regretterons de ne plus te voir aussi souvent ; même ton sirop de pissenlit va nous manquer, nous t'en demanderons provision ! Reste toujours la même, tu seras toujours la bienvenue à Salives ou à Lugny.
Beau Cardinal, malgré vos mots qui aussi furent durs à notre encontre, nous savons que vous êtes un homme empli de sagesse, et nous ne doutons pas qu'après l'apaisement des premiers jours, nous aurions pu nous expliquer en toute sérénité, sans ambiguïté, afin de repartir sur de bonnes bases. Notre porte vous sera toujours ouverte.
A vous, mes frères et soeurs, que nous n'avons que peu côtoyé ou avec qui nous nous sommes si bien entendus, nous vous dirons simplement de rester fidèles à vos convictions, à votre honneur, et à la Bourgogne.

Que le Très Haut vous garde, et s'il est dans Ses projets que nous nous revoyons, cela sera fait au moment voulu.

Rédigé et signé le Dix-Neuvième jour du mois de Mars Mil Quatre Cent Soixante-Deux, à Lugny en Arconce,





PS : Beau Cardinal, nous souhaiterions vous demander une faveur ; pourriez-vous nous laisser de temps en temps rendre visite à notre regretté Verbam, s'il vous plait ? Nous vous en remercions par avance, nous savons que vous n'aurez pas le coeur à nous empêcher de prier pour son âme sur la pierre qui le recouvre.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Olivier1er
jovial
avatar

Nombre de messages : 2738
Localisation : Nevers
Date d'inscription : 07/04/2007

MessageSujet: Re: Un départ qui sera bien fêté sans aucun doute !   Jeu 20 Mar - 7:18

lit la lettre et hoche la tête négativement de droite à gauche... Puis se parlant à lui même avec de la pitié dans le ton de son murmure.

- ça va vraiment pas fort dans sa tête.... Pauvre femme, elle fait pitié... Sa soif du pouvoir et du titre de duchesse aura eut raison de tout : ses valeurs, sa perception... Elle vit dans son monde maintenant ou plus rien ne compte à part elle. C'est dramatique.

Ce tissus de mensonge juste pour qu'elle se rassure... De la diffamation pure et simple avec une volonté évidente de nuire.

Vraiment elle tombe bien bas à se rouler dans la fange...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Olivier1er
jovial
avatar

Nombre de messages : 2738
Localisation : Nevers
Date d'inscription : 07/04/2007

MessageSujet: Re: Un départ qui sera bien fêté sans aucun doute !   Jeu 20 Mar - 21:23

Exasperé, le Baron repose la lettre après tout : que tous se rendent compte par eux même de la dégénérescence de Keltica. Ses délires la discréditent...


Keltica a écrit:
Aux Grands Maîtres de l'Ordre des Basilics
A chaque membre
A nos frères et nos soeurs








Sincères salutations.








Par la présente, nous informons l'Ordre des Basilics de notre départ définitif de l'Ordre. Cette décision a été mûrement réfléchie, et fait suite à une campagne de dénigrement, de mépris et d'insultes menée par l'un des Grands Maîtres de l'Ordre, à savoir le Baron de Dennevy, Athos de la Bronze, dict Olivier1er.




Depuis que nous avons refusé d'outrepassé les lois héraldiques au profit de sa vassale Effelissianor de Vosne-Romanée, Dame des Doreaux, lorsque celle-ci a été réclamer un vicomté de retraite suite à son mandat de Duchesse alors que les lois héraldiques ne le lui accordaient pas et qu'ils le savaient l'un et l'autre, le Baron n'a de cesse de nous mépriser et nous traîner dans la boue. Lorsque nous avons eu connaissance de la réponse du Roy, auquel Effelissianor était allé quémander le soutien pour son titre, lettre qu'elle nous a transmise et fait lire en main propre, nous avons fait ce qu'une duchesse devait faire, puisque duchesse nous étions alors ; nous avons fait faire copie de cette lettre pour demander conseil au Collège de la Noblesse, seule institution bourguignonne habilitée à juger du bien-fondé des octrois. L'attitude d'Effelissianor a d'ailleurs été mal perçue par une majorité de nobles du dit Collège, mais depuis, le Baron s'acharne sur nous, par insultes, mépris constant, dénigrement en tout temps et tout lieu, quelque soit le sujet abordé, nous traitant de voleuse, menteuse, vile, mesquine, et autres petits mots doux dont il a le secret.




Nous savons en outre qu'il a demandé à ce que nous soyons jugée au sein de l'Ordre, et qu'il presse les autres personnes habilitées à intervenir rapidement pour ce procès, prouvant par là qu'il n'écoutera rien de nos mots et qu'il veut nous voir condamnée. Si nous ne craignons pas le jugement de nos pairs, nous ne voyons pas dans son empressement les garanties d'un procès équitable, chose quand même assez incohérente en sachant que le Baron a été plusieurs fois procureur ou juge de Bourgogne... 




Enfin, voilà les raisons pour lesquelles nous avons pris notre décision ; il nous est de plus en plus pesant de rencontrer le Baron au Conseil Ducal ou à l'extérieur, et nous savons pertinemment que nous ne sommes plus la bienvenue ici.




Chère Emma, nous regretterons de ne plus te voir aussi souvent ; même ton sirop de pissenlit va nous manquer, nous t'en demanderons provision ! Reste toujours la même, tu seras toujours la bienvenue à Salives ou à Lugny.
Beau Cardinal, malgré vos mots qui aussi furent durs à notre encontre, nous savons que vous êtes un homme empli de sagesse, et nous ne doutons pas qu'après l'apaisement des premiers jours, nous aurions pu nous expliquer en toute sérénité, sans ambiguïté, afin de repartir sur de bonnes bases. Notre porte vous sera toujours ouverte. 
A vous, mes frères et soeurs, que nous n'avons que peu côtoyé ou avec qui nous nous sommes si bien entendus, nous vous dirons simplement de rester fidèles à vos convictions, à votre honneur, et à la Bourgogne. 




Que le Très Haut vous garde, et s'il est dans Ses projets que nous nous revoyons, cela sera fait au moment voulu.




Rédigé et signé le Dix-Neuvième jour du mois de Mars Mil Quatre Cent Soixante-Deux, à Lugny en Arconce, 

















PS : Beau Cardinal, nous souhaiterions vous demander une faveur ; pourriez-vous nous laisser de temps en temps rendre visite à notre regretté Verbam, s'il vous plait ? Nous vous en remercions par avance, nous savons que vous n'aurez pas le coeur à nous empêcher de prier pour son âme sur la pierre qui le recouvre.





Elle voulait nuire... C'est à elle qu'elle nuit le plus en poignardant tous le monde dans le dos.

Ses tristes pensées le pousse à la fenêtre pour contempler la nature qui sort de l'hiver. C'est un peu réconfortant, mais c'est toujours douloureux de voir une personne se trahir elle même.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Un départ qui sera bien fêté sans aucun doute !   

Revenir en haut Aller en bas
 
Un départ qui sera bien fêté sans aucun doute !
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Chapitre 13 : Comment entrainer son équipe
» Je n'm'enfuis pas. Je vole. Comprenez bien : je vole. Sans fumée, sans alcool, Je vole. Je vole.
» [Vidéo - Tuto] Filmer sa 3DS sans Capture Card !
» Comment bien se buffer sans gaspiller?
» Départ bien réfléchi

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Domaine de Nuits-Saint-Georges :: Ordre des basilics :: Salle de garde-
Sauter vers: