Domaine de Nuits-Saint-Georges

C'est là que le beau Cardinal accueille ses amis et qu'est produit le meilleur vin de Bourgogne


 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Discours aux Bourguignons du beau Cardinal lors de la fronde

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
cardinal
beau
avatar

Nombre de messages : 3052
Localisation : tonnerre (bourgogne)
Date d'inscription : 15/01/2006

MessageSujet: Discours aux Bourguignons du beau Cardinal lors de la fronde   Sam 7 Oct - 4:49

Bourguignonnes et Bourguignons,

C’est en tant que noble Français que je me présente devant vous aujourd’hui, et non en tant que dirigeant de la Bourgogne.

L’heure est grave ! La guerre civile menace notre royaume de France. D’aucuns mettent en doute la légitimité de Lévan III –qui n’a pas été sacré Roy- alors que dans le même temps d’autres affirment qu’il est notre Roy.

Alors que beaucoup voient dans ces événements l‘opportunité d’assouvir leur soif de pouvoir, prenant parti pour les insurgés, pariant que ceux-ci auront gain de cause ou alors soutenant Lévan III et escomptant être dûment récompensés pour leur action en cas de victoire de ce dernier, moi Cardinal, Baron de Nuits-Saint-Georges et Duc de Bourgogne j’en appelle à celles et ceux qui désirent placer les intérêts du Royaume avant leurs intérêts personnels à faire usage de leur raison et ne pas prendre partie hâtivement.

Une analyse sereine de la situation s’impose. Et quelle est la situation actuelle ? Nous avons à la tête de notre Royaume un Roy auto-proclamé et non consacré qui ne fait pas l’unanimité au sein de notre Royaume. D’un autre côté certains des Seigneurs de France fatigués d’avoir à subir les facéties de Lévan III.

Il est du devoir de toute Française et tout Français de tout mettre en œuvre afin que notre nation ne sombre pas dans la guerre civile et règle rapidement la crise que nous vivons.

Conscient que jamais Lévan III n’abdiquera et que les Seigneurs révoltés n'accepteront plus d'avoir Lévan III à la tête de notre Royaume, il me semble que la seule alternative qui puisse nous préserver des affres d’un conflit armé entre Français est la constitution des Etats-Généraux, qui auront comme première tâche de maintenir l’ordre et la sécurité dans notre Royaume.

Mon appel, vous l’aurez compris, signifie que Lévan III n’a pas ma confiance pour rétablir l'ordre. Je souhaite voir à la tête de notre nation une personne qui s’occupera du sort de son peuple, je souhaite voir à la tête de notre nation une personne qui saura se montrer digne du privilège divin que lui aura accordé notre Seigneur, je souhaite voir à la tête de notre nation une personne qui saura maintenir une cohésion dans notre Royaume. Il appartiendra aux Etats-Généraux de nommer cette personne. Lévan III n’est pas cette personne.

Ma décision ne fut pas facile à prendre et je sais tout ce qu’elle implique. D’aucun crieront que j’ai perdu mon honneur en brisant mon allégeance faite à Lévan III. A ceux-ci je répondrai simplement que j’ai prêté allégeance à la couronne (ici) et que si la personne qui la porte ne s’en montre pas digne, cette personne ne sera pas digne non plus de mon allégeance.

En quoi Lévan III n’est-il pas digne de la couronne de France ? Petit rappel historique (liste non exhaustive):
- Pour accéder au pouvoir, Lévan III a tué son père Lévan II.
- Il a échangé la Bourgogne contre sa défunte épouse –dieu ait son âme- Mllelafée, en effet cette dernière peu avant la séparation de la Bourgogne d’avec la Champagne était fiancée à mon ami Goel. Lévan III lui promit le titre de Duc provisoire de Bourgogne en échange de sa fiancée, ce que Goel accepta. A mes yeux la Bourgogne a toujours eu plus de valeur que cette fille de peu et jamais je ne pardonnerai à Lévan III d’avoir bradé la Bourgogne, montrant par ce geste le peu d’intérêt qu’il porte à notre duché.
- Il a promis il y a quelques temps déjà que le Royaume rachèterait certains de nos surplus et n’a pour l’heure pas tenu sa promesse.

Bourguignonnes et Bourguignons qui voulez éviter un bain de sang, joignez-vous à moi pour demander la tenue d’Etats-Généraux. N’écoutez pas les vautours qui viendront vous demander de les suivre afin de glaner quelques privilèges. Lorsque j’entends des gens dire qu’il faut soutenir Lévan III qui a promis le démantèlement de la Champagne afin que la Bourgogne en tire profit, cela me rend triste. Ce n’est pas là la vision de l’honneur que j’ai et que je défendrai.

Quelles seront les conséquences de ma présente déclaration ? Si le peuple Bourguignon décide de rester fidèle à Lévan III, je démissionnerai du conseil et renoncerai à mon titre de Duc. Le sort du Royaume m’importe plus que mon sort personnel. Qu’importe mes titres, mes terres, mes privilèges ou encore ma vie tant que je pourrai être fier de mes actes. Mon combat sera celui de la justice et aura comme finalité de préserver le Royaume de la guerre civile. Il est de mon devoir de noble français de me battre pour le Royaume et j'en assumerai les conséquences.

Tout au long de ma vie j’ai agi dans l’intérêt de la Bourgogne et du Royaume de France, c’est aujourd’hui ce que je fais encore.

Que ceux qui aiment la Bourgogne et la France me suivent !

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Discours aux Bourguignons du beau Cardinal lors de la fronde
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» entrée du beau cardinal
» Nuit 2 (Votes) : Beau discours éphémère...
» Soutenons les bourguignons!
» [Résolu] Plantage lors du chargement d'une ville
» les plus beau niveau que vous ayez vue

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Domaine de Nuits-Saint-Georges :: Manoir de Nuits-Saint-Georges :: Bibliothèque-
Sauter vers: