Domaine de Nuits-Saint-Georges

C'est là que le beau Cardinal accueille ses amis et qu'est produit le meilleur vin de Bourgogne


 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Lettres à l'Anjou (janvier 1455)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
cardinal
beau
avatar

Nombre de messages : 3052
Localisation : tonnerre (bourgogne)
Date d'inscription : 15/01/2006

MessageSujet: Lettres à l'Anjou (janvier 1455)   Mer 31 Jan - 1:41

après avoir chevauché lontemps, un peu trop à son goût, un cavalier surgit dans la nuit avec sur lui une missive signée de la main du beau cardinal et adressée aux angevins de bonne volonté (donc à tous les angevins, pensait naïvement le beau cardinal)

le crieur appela la foule médusée, lui dit qu'il allait lui faire entendre les écrits du beau cardinal, puis déclara :

le beau cardinal a écrit:
peuple d’anjou,
c’est le cœur empli de tristesse que je prends aujourd’hui à nouveau la plume pour vous écrire et répondre à vos questions légitimes

on me rapporte que partout dans vos rues, les gens crient ‘vive l’anjou’ et il va de soi que joindre ma voix à ce chœur m’enchanterait, malheureusement je suis un peu loin pour me faire entendre mais effectivement que vivent l’anjou et ses honnêtes habitants

malheureusement aujourd’hui, à la suite d’un processus long et pernicieux ourdi par des gens malins, beaucoup de gens de bonne foi croient que la couronne de france est l’ennemie de l’anjou … le fourbes ont tellement bien manœuvré, qu’aujourd’hui des gens de bonne volonté et à la tête des institutions de votre duché croient effectivement que le bien-être de l’anjou passe par la rupture honteuse de l’allégeance à la couronne … c’est pourquoi je m’adresse à vous aujourd’hui, ne soyez pas dupes des mécréants manipulateurs, jugez avec votre raison et non avec la haine qu’on tente de vous inculquer et dites à vos dignitaires de renoncer à leur dessein de sécession et de revenir dans le noble chemin, celui qui mène à la lumière aristotélicienne et est pavé de loyauté et d'honneur, celui qui mène à la paix fraternelle et à la construction d’une nation et d’un royaume dont on pourra être fier, dont on pourra tous être fiers

de bien beaux mots ici me direz-vous et avec vous je reconnais que pour l’heure mon discours, tout comme celui des fourbes manipulateurs dont vous êtes victimes, à part être beau et sentir bon (si, si, je vous l’assure, le papier est parfumé) n’apporte pas grand chose de concret … changeons cela et permettez-moi de rétablir certaines vérités

les gens qui veulent vous faire croire que le royaume est corrompu et la pairie avide de pouvoir n’ont que peu d’arguments à vous offrir, et ils le font que partiellement pour mieux vous manipuler, retenant des informations cruciales intentionnellement, j’espère que cette missive permettra de rétablir certaines vérités qui vous permettront de juger quelle suite donner à cette triste histoire qui une fois encore divise notre royaume pour de mauvaises raisons … moi aussi si je voulais noyer mon chien, je dirais qu’il a la gale (et ensuite je le mettrais dans un sac, je ferais un nœud et je lancerais le tout dans un cours d’eau ou un lac) … mais ne croyez pas aveuglément les gens qui vous disent que leur chien a la gale et qui vous demandent de le noyer pour eux, exigez d’abord les preuves de la maladie de l’animal

il a été souvent question ces derniers jours d’un cahier des doléances angevin remis à votre roy ou à la pairie, c’est en partie exact, il n’était pas question de cahier, mais certaines doléances ont bien été rapportées au fil du temps aux autorités royales … mais je dois rappeler ici que toutes ces doléances ont reçu une réponse … examinons-les une fois encore si vous le voulez, la communication étant pas aisée, il se peut qu'on ne vous ait jamais dit la vérité … je rêve d’un jour où depuis paris l’on pourra mander instantanément une missive à un correspondant en anjou … la communication ne pourra qu’en être meilleure et les malentendus inexistants … mais en attendant ce jour, je veux bien vous redonner ces réponses, merci de les écouter

mais avant tout, remarquez avec moi que les doléances citées par les gens qui veulent nuire à la fois à l’anjou et à la couronne sont pour la plupart de vieilles histoires qu’ils ressortent aujourd’hui parce que contrairement à ce qu’ils veulent vous faire croire, les sujets de plaintes ne sont pas légion et, l’organisation des institutions royales s’améliorant et notamment la pairie grâce à la venue de nouvelles têtes comme le sage juju, le pugnace amro, le talentueux urbs, votre beau serviteur et d’autres encore (sans parler de ceux qui vont suivre …), les plaintes sont vieilles disais-je, parce que justement matière à se plaindre se fait de plus en plus rare (mais je salue l’ingéniosité des gens malveillants qui ont réussi à monter en épingle l’une ou l’autre histoire)

les doléances donc :
  • création d’un village forestier en anjou … franchement, vous pensez vraiment que votre roy s’amuserait à vous interdire de bâtir des maisons sur vos terres ou couper du bois ? pourquoi s’amuserait-il à faire ça ? vous êtes libres de construire des bâtisses où bon vous semble en anjou et libres de prendre des haches pour couper du bois

  • le pillage de saumur, deux choses à ce sujet, tout d’abord que ces pillages n’ont pas été organisés par la couronne et qu’il est incongru de les lui imputer, tout comme il serait incongru de tenir responsables les autorités angevines des rapines faites par les angevins au cours de cette escarmouche … et ensuite que comme les ducs en question avaient réussi à se mettre d’accord pour régler le différend entre eux, pourquoi demander une intervention royale (si le regretté et extraordinaire tydual était là, il vous le confirmerait j’imagine)

  • la suspension temporaire de l’avocate de la famille de [ici se trouve un gribouillis, la plume du beau cardinal ayant fourché et le mot dégénéré ayant été écrit] dénéré, quoi de plus normal que de faire respecter un certain ordre dans une institution comme la cour d’appel et quoi de plus normal que de sanctionner (de manière minime en l’occurrence) les gens irrespectueuses de cet ordre établi et nécessaire au bon fonctionnement de la cour ?

  • le non-représentation angevine à la pairie … encore une fois, comment la pairie pourrait avoir en son sein un angevin si aucune candidature angevine n’est déposée ?

  • le mépris de la couronne vis-à-vis de l’anjou et des angevins … vous pensez vraiment que le royaume aurait confié des postes clés comme ceux d’intendant royal des finances ou ambassadrice royale auprès des anglois à des angevins s’il n’avait aucune considération pour les gens de votre charmant duché ?

  • la soi-disant ingérence de la pairie, en alençon ou en poitou notamment … apprenez que les pairs préféreraient ne pas avoir à intervenir dans ce genre d’histoires … dire que le sage juju est intendant en alençon parce qu’il a soif de pouvoir est un non sens et une aberration, s’il voulait rester duc, il serait duc du berry, tout simplement … sans parler du fait que la couronne est intervenue à la demande des alençonnais … quant au poitou, la couronne n’est pas intervenue pour se faire plaisir ou pour les beaux yeux de la savante reyne (qui sont très beaux soit dit en passant), mais encore une fois sur demande des autorités poitevines et afin de faire respecter les lois ducales (celles concernant l’éligibilité) … il appartient à un suzerain de porter assistance à ses vassaux et aussi de faire respecter la justice, c’est ce que votre roy a fait en poitou

  • la mauvaise communication entre la pairie et les duchés/comtés du royaume … c’est vrai qu’on a encore des efforts à faire dans ce domaine, mais plusieurs structures ont déjà été développées afin de faciliter la communication, notamment la salle des grands feudataires du royaume (ou encore le conseil du domaine royal pour les duchés et le comté concernés) … mais pour communiquer il faut un interlocuteur, si vos ducs ne fréquentent pas ces endroits (je n’y ai jamais croisé le curieux 197856 et la mélodieuse gigi que trop peu), ce que nous en concluons, c’est qu’ils sont affairés à diriger leur duché, qu’il ne rencontrent aucun problème concernant le royaume dans sa généralité … et comme on a aussi des échos positifs, comme par exemple le redressement économique opéré en anjou avec l’aide de nos amis bretons, qu’aristote les bénisse, on se dit qu’on n’a pas à intervenir et venir vous déranger sans motif
j’ignore si d’autres doléances méritent que leur réponse soit énoncée à nouveau ici et publiquement, mais n’hésitez pas à demander au besoin, même si la communication n’est pas encore très bonne entre la pairie et les français, à ma connaissance toute requête légitime émanant d’un sujet du roy auprès d’un pair a reçu prompte réponse


parlons maintenant du refus de la mélodieuse gigi de reconduire l’allégeance de l’anjou à la couronne … tout d’abord apprenez que l’on ne peut pas rompre une allégeance simplement en le disant … il convient de demander à son suzerain de lever le lien vassalique qui unit le vassal à son suzerain, moyennant éventuellement contrepartie … ou alors de la briser par la force … une méthode est noble et honorable, l’autre usitée seulement par de viles personnes sans dignité

ce qui m’étonne dans cette affaire, c’est que jamais la mélodieuse gigi n’a demandé audience à son roy ou à la pairie pour en discuter … à mon avis le dialogue aurait pu éviter de sombrer dans certains extrêmes, mais la volonté d’éviter ces extrêmes existait-elle chez votre duchesse ?

entendez la suivante histoire : je mangeais tranquillement dans une auberge sise entre le palais du louvre et les bureaux de l’aap à paris lorsque mon ataraxie fut troublée par une dispute entre l’aubergiste et un client qui lui donnait sa parole d’honneur qu’il viendrait le payer le lendemain la bière qu’il voulait boire maintenant … savez-vous ce que le tavernier a répondu pour l’injurier et lui signifier son refus ? il lui a dit que sa parole était sans valeur et qu’il n’avait pas plus d’honneur qu’un angevin … ce à quoi le client courroucé a rétorqué ‘après tout ce que j’ai fait pour toi, c’est comme cela que tu me traites … tu es aussi ingrat qu’un angevin’

est-ce bien là la réputation que vous voulez bâtir pour votre duché ? un duché sans honneur et ingrat (l’ingratitude faisant référence à l’aide financière octroyée par votre roy alors que l’économie angevine était au plus bas et le manque de reconnaissance qui lui est témoignée aujourd’hui que grâce à son aide et ses prêts sans intérêt autre que celui d’aider son peuple vos comptes sont à nouveau positifs) … je n’ose y croire et espère que ces paroles ne deviendront pas proverbiales …


aujourd’hui j’ai honte et je suis triste, j’ai honte car tout au long de ma vie je me suis battu pour construire un royaume dont on pourrait être fier, je me suis battu pour des valeurs et j’ai vu des frères mourir pour ces valeurs … je rêvais que dans cinq cents ans les historiens parlent de 1450 comme de l’âge d’or du royaume de france et de notre siècle comme d’un siècle de lumière, lumière que notre culture et nos valeurs auraient pu apporter à nos voisins en construisant des églises, des universités, des routes … et surtout la paix, une paix basée sur les échanges, l'honneur et la fraternité et non sur la peur, la contrainte ou la force … j’ai honte donc aujourd’hui, honte d’avoir échoué dans mon entreprise, vaincu par de petites gens avides de gloriole personnelle et de pouvoir, vaincu par des gens manipulés bien malgré eux … dans cinq cents ans les historiens diront que 1455 marque la fin du royaume de france, l’effondrement des valeurs chevaleresques, remplacées par l’égocentrisme et l’individualisme et le début d’une période sombre d’obscurantisme marquée par les conflits incessants entre petits seigneurs

et si je suis triste, c’est parce que je me rends compte que notre échec sera le résultat d’une poignée de manipulateurs sans doute au service de la bête sans nom, triste de savoir que les gens de bonne volonté auront à payer pour la mégalomanie et l’égoïsme de certains … et tout ça pour quoi ? … la réponse est encore plus triste, tout ça pour rien, pour des cutches

pourquoi prendre la peine alors de vous écrire aujourd’hui ? parce que l’autre jour mon ami le talentueux urbs m’a demandé quelle vertu aristotélicienne je maîtrisais le moins et je lui ai répondu que c’était la conviction (l’espérance en un avenir plein de promesses) et que dans mon désespoir je souhaitais vous offrir une chance de me prouver que j’avais tort de perdre foi en l'humanité et vous offrir une chance de me démontrer que les valeurs de la couronne française (loyauté, noblesse, chevalerie, honneur, don de soi, courage, sagesse …) sont des causes pour lesquelles il vaut la peine de se battre et que ces valeurs, vous, peuple d’anjou, vous les partagez et donc que vous souhaitez participer à la construction d’un royaume qui défendra ces valeurs plutôt que d'être responsables de sa destruction

dites aux gens qui prônent la haine et la destruction que vous ne partagez pas leur errance et montrez-leur qu’ils sont manipulés par les gens qui se disent leur amis et qui demain auront beau jeu de les laisser tomber en disant qu’ils se comportent là comme l’anjou jadis avec la couronne et que donc il n’a pas lieu de s’en plaindre, l'honneur et la loyauté étant de vains mots vides de sens ...

vive l’anjou oui … et vive la couronne aussi

cardinal, baron de nuits-saint-georges, duc de beaujeu et pair de France

p.s. pour celles et ceux qui auront eu la gentillesse d’écouter le crieur jusqu’à la fin, merci de penser à lui offrir une chopine pour se désaltérer, j’ai conscience d’avoir beaucoup écrit … et pourtant j’ai tant encore sur le cœur à vous dire tellement j'aime notre royaume

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
cardinal
beau
avatar

Nombre de messages : 3052
Localisation : tonnerre (bourgogne)
Date d'inscription : 15/01/2006

MessageSujet: Re: Lettres à l'Anjou (janvier 1455)   Mer 31 Jan - 22:30

le beau cardinal reçut avec joie la missive du colossal archimbaud, marlgé les légers différends qui pouvaient les opposer aujourd'hui, il n'oubliait pas l'amitié qui les liait depuis qu’il l’avait rencontré dans une taverne de cosne où ils avaient discuté économie une bonne partie de la soirée il y a de ça fort longtemps

toutefois avant d'en prendre lecture, le beau cardinal demanda au messager quel accueil avait reçu sa propre missive, ce que lui narra la messager fut conforme à ce qu'il avait prédit : beaucoup de gens, de bonne foi pour la plupart et se contentant de répéter les mensonges qu'on leur avait inculqués, disaient que ce n'était là que manoeuvre visant à déstabiliser l'anjou ... mais aucun n'avait d'arguments solides à opposer aux fait énoncés dans sa propre missive, ce qui le confortait dans son idée que la missive n'avait pas été vaine, les intelligentes et honnêtes gens douées de raison auront entendu les arguments et compris que les gens qui attisent la haine de la couronne le font sans bonne raison, contrairement à ce qu'ils prétendent

on informa ensuite le beau cardinal que certaines gens seraient heureuses de le rencontrer en chair et en os, sans doute pour tenter de lui botter les fesses et cette perspective l’amusa tellement qu’il se demanda s’il n’allait pas faire un tour vers l’ouest (passer à l’ouest, son rêve de toujours …)

on lui apprit aussi que le scrupuleux meroot avait transmis une copie de sa missive au conseil avec en marge des annotations tentant de démonter fallacieusement les arguments énoncés dans la missive

le beau cardinal rigola d'abord en apprenant qu'il accusait les armées royales d'avoir tué les quelques pèlerins qui auraient disparus en tentant d'aller bâtir un village nouveau ... mais au rire fit place l'inquiétude ... le scrupuleux meroot tout comme lui savent bien que ce sont là des rumeurs sans fondement, mais ces rumeurs, inventées et colportées par les ennemis de la couronne et d'aristote, propagées chez des gens moins doctes ont un grand pouvoir de nuisance

on apprit au beau cardinal que le scrupuleux meroot avait ressorti le fameux argument déjà tant étendu : '
Quand les accords entre seigneurs d'une province de france ne marchent pas, n'est ce pas a la justice royale de trancher ? Sinon la justice royale ne sert a rien' ... le beau cardinal savait bien que si la justice royale avait tranché, il lui aurait été reproché de faire de l'ingérence dans une histoire qui était réglée entre les autorités locales ... quelle que soit l'attitude des autorités royales dans cette histoire, ses opposants l'auraient utilisée pour diffamer et attiser la haine … le beau cardinal aurait préféré que le scrupuleux meroot explique pourquoi la couronne aurait dû intervenir dans une histoire qui s’est réglée entre les ducs concernés plutôt que simplement ressortir ces banalités

les autres annotations qu'on rapporta au beau cardinal ne méritaient même pas que son attention s'y attarde, tellement elles étaient vides de sens ... le beau cardinal se demanda même si c'était bien les écrits exacts du scrupuleux chambellan qu'on lui rapportait car il le savait plus intelligent que cela et ces radotages ne lui ressemblaient pas

après avoir ensuite lu la missive de son ami le colossal archimbaud, le beau cardinal prit du papier, sa plume et sa plus belle écriture (son écriture naturelle donc) pour répondre au colossal archimbaud
le beau cardinal a écrit:
bonjour colossal ami,
j'ai été ravi de lire votre lettre et d'entendre enfin quelques arguments autres que simplement dire que 'les pairs sont méchants' ou 'la couronne est corrompue' dans la bouche -si vous me permettez d'user de cette image pour vos écrits- d'un partisan de la félonie angevine

avec vous je reconnais volontiers que j'ai la malheureuse habitude de manquer de concision dans mes missives et encore une fois je vois que je tombe dans mes travers, j'imagine que vous aurez la bonté de ne pas m'en tenir rigueur et saurez démêler l’essentiel du superflus

je partage pleinement votre avis lorsque vous dites 'Il ne tenait qu'aux deux parties en présence que cela fut aussi au cours d'évènements plus heureux' en parlant du plaisir de m'entretenir avec vous à nouveau ... loin de moi l'idée de dire que l'une ou l'autre de ses parties en est la seule responsable, comme je le disais dans ma missive précédente, il faut être deux pour dialoguer (pour être exact, il faudrait dire au moins deux) ... se battre pour définir qui aurait la plus grande part de responsabilité dans cette histoire ne m'intéresse nullement, ce qui est fait est fait, parlons plutôt du futur

pour vous répondre au sujet de la soi-disant rupture d'allégeance de la couronne envers l'anjou, permettez-moi de ne pas partager votre avis ... il est effectivement vrai que si la couronne avait failli à ses devoirs de suzerain, le lien de vassalité serait rompu ... mais dans le cas particulier que vous énoncez, vous oubliez de dire ce qui s'est passé avant que l'armée royale vienne rétablir la paix en anjou ... pour faire simple et sans entrer dans les détails de cette vieille histoire, c'est l'anjou qui le premier rompit ses devoirs de vassale en déclarant soutenir la bretagne contre la couronne ... cette rupture d'allégeance angevine donnait droit, vous en conviendrez j'en suis sûr, à la couronne de venir rétablir ses droits sur le sol angevin ... ensuite dans sa grande magnanimité la couronne a accepté de pardonner à sa vassale angevine et un nouveau lien vassalique a été créé (et je vous passe le chapitre sur la bonté de la couronne de ne point avoir demandé d'indemnités à l'anjou) ... votre argument ne tient donc nullement le route et si aujourd'hui l'anjou ne renouvelle pas son allégeance à la couronne, ce serait un acte de trahison honteux, injustifié et inexcusable ... mais avec l'aide d'aristote et des gens de bonne volonté, nous arriverons j'espère à faire revenir à des intentions plus honorables et dignes les autorités angevines

pour le pillage de saumur, j'ai entendu beaucoup de versions différentes et bien malin celui qui pourra dire où se trouve la vérité ... d'un côté on me dit que c'est l'extraordinaire tydual qui a attendu son adversaire pendant des jours et de l'autre côté on me dit que c'est l'extraordinaire tydual qui ne s'est pas rendu au duel ... j'avoue ne pas savoir qui dit la vérité et serait intéressé à voir des preuves confirmant l'une ou l'autre version ... toujours est-il, et pour revenir à la justice royale, d'après ce que j'ai compris, les différents protagonistes ont préféré s'en passer et régler cela entre eux, c’était tout à leur honneur ... mais aujourd'hui on reproche à cette même justice de ne pas être intervenue, si la situation n'était pas si sérieuse, j'en rirais … pourquoi serait-elle intervenue alors qu’on lui avait annoncé que la situation allait être réglée à l’amiable, si je puis dire, sans elle

pour la tenue des états généraux, j'imagine que vous n'avez pas oublié qu'à l'époque de la fronde, c'est ce que je demandais ... mais si nous les demandions, c'était pour doter le royaume d'un roy, puisque alors il n'en avait pas ... dès lors que lévan III le fol fut sacré roy, à quoi bon exiger encore ces états généraux ? ... et puisque nous en parlons, je vous retranscris ici une copie des paroles de votre roy écrites à l’époque : ‘ Une hypothétique convocation des Etats Généraux ne pourrait de même se décider, et par nous seuls, que lorsque l'ordre et la légalité auront été recouvrés sur l'ensemble du territoire’, vous conviendrez qu’il ne s’agissait pas là d’une promesse (si vous le désirez, l’intégralité du texte est disponible dans ma bibliothèque à nuits-saint-georges, je serais ravi de vous y recevoir un jour si vous deviez repasser en bourgogne) .. par contre, si votre but était de montrer que votre roy lévan III le fol n’a pas toujours tenu tous ses engagements, je ne peux qu’être d’accord avec vous, malheureusement, et vous auriez pu choisir de meilleurs exemples (le premier me venant à l’esprit étant l’édification de la statue du grand caedes, loué soit-il) … mais il n’y a pas là matière à rompre une allégeance mon colossal ami

quant au poitou et revenant à nos moutons, les élus qui ont été démis à la demande des autorités poitevines légitimes furent démis car leur liste contrevenait aux lois ducales en vigueur et était donc inéligible ... ne me dites pas que vous allez reprocher à la couronne de faire son devoir de suzerain et d'aider un vassal à faire respecter les lois sur ses terres ?

pour l'alençon, je n'ai pas en tête les déclarations du conseil, mais il me semble plutôt qu'elles disaient que tant que l'église aristotélicienne protégerait le turbulent bouboule -qui rappelons-le avait en sa possession plus de 15'000 écus appartenant à l'alencon et rechignait à les rendre- l'église aristotélicienne ne jouirait plus des privilèges qui lui avaient été accordés, mais je n'ai pas souvenir d'une interdiction faite aux ecclésiastiques de demeurer sur le seul alençonnais ... quant aux paroles de lévan III le fol à son sacre, vous pensez bien que je n'y assistais pas et ne saurais vous dire pour sûr ce qu'il a dit …

alors à votre question 'est-ce besoin d'en ajouter plus ?', sereinement je réponds oui, et je rajoute même que c'est indispensable (et aussi que si vous les angevins ne ressortaient pas toujours ces vieilles histoires auxquelles ils ont déjà eu maintes fois les réponses, on pourrait avancer)

quant à savoir qui de nous deux à changer mon ami ... comment y répondre objectivement ? nous sommes tous deux assez intelligents pour savoir que simplement changer d'angle de vue pour observer un objet nous le fait voir autrement (un cylindre vu d'en haut paraît être un disque) ... alors pour juger objectivement des changements humains, cela me paraît bien trop compliqué (tout comme pour la beauté objective dont la perception est subjective) ... toujours est-il que je serais intéressé à savoir qu'est-ce qui vous fait croire que j'ai changé ... pour votre personne, je peux vous redire ce qui m'a amené à ce constat, c'est de vous voir accepter de postuler pour la pairie (donc dans un certains sens cautionner cette institution), d'ensuite vouloir évincer la pairie pour vous mettre vous et l'orléanais sous le commandement direct de votre roy, puis aujourd'hui renier ce même roy qui semblait avoir votre confiance tantôt … il paraît que seul les idiots ne changent pas d’avis, peut-être avez-vous eu raison de changer, mais je n’en suis guère convaincu pour l’heure (mais je serais heureux d’entendre de nouveaux arguments …)

en outre, je comprends très bien que devenir pair de france n'était pas votre ambition première et que c'est sous les encouragements de certains de vos amis que vous avez accepté que votre candidature soit déposée ... j'ai moi-même vécu la même chose, la première fois lorsque l'honnête korbn et le travailleur alsbo m'ont contraint de déposer candidature ... et une seconde fois longtemps après, et vous devez vous en souvenir, lorsque votre roy décida de me nommer pair ... souvenez-vous pourquoi j'ai accepté ... pour construire un royaume meilleur avec une nouvelle génération de pairs ... et franchement pensez-vous que la pairie d'aujourd'hui a encore beaucoup à voir avec la pairie de l'affable biquette ? pourquoi est-ce que les reproches adressés à la pairie concernent uniquement de vieilles histoires ? ... ne serait-ce pas parce qu'elle a changé, parce qu'elle évolue, se bonifie ? ... loin de moi l'idée de dire qu'elle est parfaite, mais je pense qu'il vaut mieux continuer à l'améliorer plutôt que tout détruire pour de futilités et ne rien proposer à la place ... tout comme rome ne s'est pas faite en un jour, le royaume de france ne se fera pas en un jour ... pire même, pour qu'il se fasse, il faut qu'on lui en donne les moyens et qu'on arrête de se quereller pour des cutches

donc oui, le pair qui aujourd’hui vous écrit et le même qui tantôt était impair de france … il est resté fidèle à lui-même et à ses valeurs … s’il était allé ramper devant les autorités royales pour devenir pair, alors oui il n’aurait plus rien à voir avec l’impair qu’il était, mais vous savez que ce n’était nullement le cas et qu’il fut le premier surpris d’apprendre que votre roy le faisait entrer à la pairie … avant-hier quand j’étais duc de bourgogne je me battais pour la couronne, pour la grandeur de la france et j’ai pas hésité à renoncer à mon titre de duc et à mon entrée à la pairie pour ces valeurs, hier quand je portais fièrement le titre d’impair de france, je me battais pour la couronne et pour la grandeur de la france et aujourd’hui que je porte le titre de pair de france, je me bats pour la couronne et la grandeur de la france et demain peu importe avec quel titre, je me battrai pour la couronne et la grandeur de la france …

je terminerai en parlant de l'article du sémillant fransou puisque vous évoquez cela dans votre missive et je veux bien convenir que ce n'était peut-être la personne la mieux placée pour l'écrire, toutefois il a reçu la bénédiction de la séduisante arielle pour le faire et cette caution me paraissait suffisante pour ne pas simplement refuser l'article parce qu'il aurait été écrit par un duc tourangeau ... il va de soi que cette caution n'était pas suffisante et si l'article fut publié, c'est parce que les événements relatés étaient avérés et aussi parce que je savais que l'extraordinaire tydual tenait à son titre de félon et que je voyais mal un article parler de sa disparition sans évoquer ce qui faisait sa fierté ... ensuite je dois dire encore que vérifier la véracité d'une dépêche parlant de toute une vie est chose fastidieuse, les différents éléments étant éparpillés et souvent perdus ... pour finir, je dirais que si j'énonce là des excuses pour expliquer la parution de l'article, c’est sans doute qu'une partie de moi est d'accord pour dire que la dépêche aurait pu être mieux écrite

prenez soin de vous, amicalement
cardinal, baron de nuits-saint-georges, duc de beaujeu et (im)pair de france

[hrp]juste pour dire que si le beau cardinal s'exprime en pensée et que sa lettre est censée être privée, il va de soi que vous êtes tous autorisés à y réagir ... si j'ai décidé que mon personnage s'exprimerait ainsi, c'est pas pour vous empêcher d'y répondre, mais simplement parce que ça me paraissait cohérent et plus intéressant d'un point de vue RP ... par contre j'apprécierais que vos personnages ne sachent pas exactement quels termes furent utilisés dans la lettre, à part le colossal archimbaud bien sûr, tout ça pour dire que même si beaucoup savent que le beau cardinal parle de lévan III en le qualifiant de fol, très peu de preuves écrites existent et la plupart des personnages n’en ont pas, mais ils peuvent très bien savoir que le beau cardinal qualifie ainsi lévan III en privé[/hrp]

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Lettres à l'Anjou (janvier 1455)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Yanaki – 21 janvier 1455 – C – TOP (Racket)
» El_loic – Le 14 janvier 1455 – C – TOP (Racket)
» [Duché] Château-la-Vallière / Castel-en-Anjou
» MELTING BOWL BRON (Lyon) 15 et 16 janvier 2011
» Thème Scénario mois de Décembre- Janvier

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Domaine de Nuits-Saint-Georges :: Manoir de Nuits-Saint-Georges :: Bibliothèque-
Sauter vers: