Domaine de Nuits-Saint-Georges

C'est là que le beau Cardinal accueille ses amis et qu'est produit le meilleur vin de Bourgogne


 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Dossier de candidature à la Pairie du rusé Jehan

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
cardinal
beau
avatar

Nombre de messages : 3052
Localisation : tonnerre (bourgogne)
Date d'inscription : 15/01/2006

MessageSujet: Dossier de candidature à la Pairie du rusé Jehan   Mer 13 Juin - 21:34

[Dossier de candidature déposé le 15 janvier 1454 à la Pairie par le beau Cardinal]


Illustres Pairs de France, garants de la morale et des valeurs qui font notre Royaume, à vous qui représentez l’élite de la nation dans vos actes et vos paroles, je me permets de vous écrire aujourd’hui, moi Cardinal, Baron de Nuits-Saint-Georges et Duc de Bourgogne, pour porter à votre auguste attention les qualités de Jehan de Volpilhat, Baron de Malpertuis, afin que vous puissiez juger de la pertinence de son entrée ou non à la Pairie.

Je vais donc vous parlez de la vie et de l’œuvre de mon ami. Ne cherchez pas dans mes dires des hauts faits spectaculaires, il n’a jamais bouté l’Anglois hors de France, délivré Jérusalem, assassiné un Roy tyrannique qui oppressait les Français ni même donné sa vie pour sauver celle d’un pape. Mais tout au long de sa vie, il s’est mis au service de ses compatriotes, ne rechignant jamais à la tâche et ne cherchant pas la reconnaissance ou une vaine gloriole. C’est un homme honnête, travailleur et droit.

J’ai eu la chance de rencontrer le rusé Jehan alors qu’il vagabondait allégrement en Bourgogne et se faisait appeler par ses amis Jehan l’Auvergnat. Alors Juge de Bourgogne, mais n’ayant point de bourrel attitré, je fus amené à me rendre sur la place publique de Nevers pour administrer moi-même les coups de bâton à un faquin qui venait d’être condamné par la Cour de Justice de Bourgogne. Mon travail effectué –de manière remarquable soit dit en passant, quand bien même on ne serait pas là pour parler de moi- alors que je dégustais une chopine de bière bien méritée dans une taverne, un vagabond vînt me dire son admiration pour l’exécution de ma sentence et son envie de devenir bourreau. Cet homme, bien que vêtu de la plus immonde des manières et dégageant une odeur pestilentielle, savait parler et inspirait la sympathie.

Quelques bières, un bon bain et de nouveaux habits plus tard, Jehan était officiellement bourreau de Bourgogne. Ce rôle lui allait à merveille et ses aptitudes, dans cet art rarement apprécié à sa juste valeur, firent le bonheur de Bourguignonnes et des Bourguignons dont les plus anciens se rappellent encore de certains des spectacles dont il nous avait gratifiés. Je vois encore le feu du bûcher qu’il avait allumé pour sauver l’âme de trois sorciers et surtout je vois encore la joie que son acte avait procuré à toute l’assistance, les enfants criaient, les femmes médusées admiraient le bourrel alors que les hommes chantaient, ivres. Mais je m’éloigne à nouveau du sujet de ma missive, pardon.

Notre collaboration juge-bourrel me porta tout naturellement à m’entretenir fréquemment avec le rusé Jehan et c’est ainsi que je pus me rendre compte du potentiel de ce jeune homme dont les idées novatrices plaisaient à tous ceux qui l’écoutaient –il me parlait souvent notamment de la hérauderie et de son envie de la développer dans le Royaume. Les nouvelles élections ducales approchant, je proposai, à celui qui entre-temps était devenu mon ami, de me seconder sur la liste 'PARS qu’on aime la Bourgogne' et d’adhérer au Parti pour la l’Action et la Réforme de la Société. Je fus on ne peut plus ravi d’apprendre qu’il acceptait.

Le fraîchement émoulu Duc Goel décida de confier au rusé Jehan le poste de Conseiller aux Affaires Civiles. C’est au cours de son mandat que Jehan popularisa le soule en Bourgogne, rédigeant notamment les règles régissant la soule bourguignonne. Mais son plus grand accomplissement en tant que Conseiller aux Affaires Civiles fut l’organisation des Jeux Intervillages. Il s’agissait d’un tournoi opposant les différents villages bourguignons dans cinq disciplines : une épreuve d'association d'idées, un quiz, un tournoi de tir à la corde, un jeu de chaises musicales et un jeu de lettres. Le succès et l’engouement populaire fut tel que le chaos et le désordre avaient envahi dans un premier temps les rues de Dijon. Afin de ramener le calme, le Roy lui-même dut intervenir et mettre un terme à l’épreuve d’association d’idées. Avec l’aide de la sympathique Divinaura et du valeureux Hugues_de_Payns, Jehan, par l’entremise de ces jeux, avait réussi à susciter une ferveur populaire encore jamais égalée.

À la fin de son mandat bourguignon, le rusé Jehan, au grand désespoir de nombres de Bourguignons, décida de rentrer dans son Auvergne natale et s’installa à Aurillac. Ne pouvant plus jouir aussi fréquemment de sa compagnie, je dois avouer connaître moins en détail la suite de son existence, quand bien même il m’a toujours tenu à cœur de suivre le parcours de celui dont j’aimerais pouvoir continuer à dire qu’il est mon protégé –mais depuis longtemps il est devenu mon égal, voire même plus. Heureusement pour moi, aux informations contenues dans les missives que nous nous échangeons régulièrement se sont ajoutées celles qui circulent sur les places publiques, contant le dévouement du rusé Jehan pour sa patrie.

Installé dans son nouveau Duché, il fut nommé Héraut de Bourbonnais et d'Auvergne et s'impliqua dans les débats de la Hérauderie du Royaume de France. Il prit également part à l'organisation de l'Université d'été du PARS et arbitra deux tours de la Coupe Royale de Soule. Alors, pour son mandat ducal bourguignon, le rusé Jehan fut anobli Baron de Malpertuis par le bon Duc Morkail.

Son parcours politique l’amena ensuite au poste de procureur. Son mandat fut marqué par la controverse sur l'opportunité de nommer un bourrel-exécuteur ès terres d'Auvergne. En collaboration avec l’honnorable juge Zeroukay, il contribua à la rédaction d'un Code Pénal Simplifié. Il tenta, avec un succès mitigé, de rationaliser, de centraliser et d'accélérer le système de dépôt de plaintes via la création d'un Bureau du Procureur.

A la fin de son mandat de Procureur –qu’il termina en beauté, tout le monde s’en souvient-, il déménagea pour le Languedoc naissant. Il y devint, le temps d'un mandat, l'adjoint au maire de Carcassonne, cependant qu'il ajoutait la Hérauderie de Languedoc à ses prérogatives.

Ayant procédé au nettoyage et à la restructuration du forum de la Hérauderie royale, il fut finalement appelé à succéder au Comte biquette comme Maréchal d'armes, et vient de participer à la rédaction du nouveau statut juridique de la noblesse.

Je suis persuadé que le rusé Jehan saura contribuer à la prospérité du Royaume si vous l'accpetez en votre sein.

En attendant que vous examaniez cette candidature, je vous saurai gré de bien vouloir accepter mes plus cordiales salutations.

Cardinal, Baron de Nuits-Saint-Georges et Duc de Bourgogne

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Dossier de candidature à la Pairie du rusé Jehan
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Dossier sur l'histoire de Sega
» Dossier Resident evil/Biohazard
» Dossier The Legend of Zelda
» Dropbox - Un dossier sur le net (Super Pratique !!!)
» Ztamps pour dossier de fabrication dans une entreprise

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Domaine de Nuits-Saint-Georges :: Manoir de Nuits-Saint-Georges :: Bibliothèque-
Sauter vers: