Domaine de Nuits-Saint-Georges

C'est là que le beau Cardinal accueille ses amis et qu'est produit le meilleur vin de Bourgogne


 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Dossier de candidature à la Pairie du beau Cardinal

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
cardinal
beau
avatar

Nombre de messages : 3052
Localisation : tonnerre (bourgogne)
Date d'inscription : 15/01/2006

MessageSujet: Dossier de candidature à la Pairie du beau Cardinal   Mer 13 Juin - 21:43

[Dossier de candidature déposé le 18 novembre 1453 à la Pairie par le sage Juju]


Cardinal est arrivé simple vagabond à Tonnerre, village qu'il habite encore aujourd'hui. Il est sans doute le plus ancien Tonnerrois vivant encore à Tonnerre et probablement aussi le plus ancien Bourguignon résidant en Bourgogne.

Après avoir appris les rudiments de la vie en côtoyant des personnes plus expérimentées que lui dans les tavernes -particulièrement la taverne municipale qu'il a aidé à construire avec d'autres Tonnerrois dont les noms sont encore gravés sur les chaises- après donc avoir appris les rudiments de la vie, il vit une annonce du rédacteur en chef de l'AAP recherchant des journalistes et postula. Il fut engagé et devint le premier pigiste de l'agence.

Le premier article qu'on lui demanda d'écrire concernait le résultat des premières élections en Champagne. Au fil des ces enquêtes et articles sur la politique en Champagne, non seulement le royaume découvrit les talents journalistiques de Cardinal, mais ce dernier se lia aussi d'amitié avec plusieurs grands personnages de l'époque, parmi lesquels Goel, Rolland, Caedes, Korbn, Sat ou encore Prothas.

Lors de la séparation de la Bourgogne d'avec la Champagne, son ami Sat lui proposa de se lancer dans la politique et d'adhérer au PARS, afin de mettre ses aptitudes au service des Bourguignons. Hésitant longuement, sachant qu'accepter signifierait pour lui la fin de sa carrière de journaliste politique, Cardinal finit par accepter, cédant aux louanges de Sat qui lui disait que la Bourgogne avait besoin de lui.

Même si ses articles ne traiteraient plus de politique, Cardinal ne cessa pas d'écrire pour la presse et fonda même avec d'autres Tonnerrois l'Echo de Tonnerre, qui fut le premier journal régional du royaume. Beaucoup de lecteurs se souviennent encore avec émotion des son horoscope hebdomadaire ou encore des fameuse Chroniques du Juge Lanidrac. Pour l'université d'été du PARS, il écrivit aussi l'histoire de Tonnerre (disponible dans l'histoire des Royaumes Rennaissants).

Le royaume a perdu un grand journaliste (peut-être le meilleur jusqu'à présent), mais en échange la Bourgogne a gagné un grand politicien.

Faisant donc son entrée en politique, Cardinal fut nommé au poste de Commissaire au Commerce dans le conseil ducal provisoire de Bourgogne, dirigé alors par son ami le duc Goel. Puis son parcours politique, d'éléctions en élections, le mena au poste de Juge, Recteur et Porte-Parole, poste qu'il occupe encore actuellement.

Tous ceux qui ont travaillé avec lui ou qui ont suivi son parcours, s'accordent à dire que son travail est exemplaire. Il est apprécié par tous ses collaborateurs. Même ses adversaires politiques ont pour lui un profond respect.

Comme il aime à le dire, il a plus d'ambition pour la Bourgogne que pour lui-même ("la Bourgogne est éternelle, moi pas", aime-t-il à rajouter de temps en temps), c'est pourquoi il a toujours fait fi de ses intérêts personnels ou de ceux de son parti politique, préférant voir prospérer le duché qu'il aime.

Son engagement pour la Bourgogne lui valut de recevoir le titre de Baron et les terres de Nuits-Saint-Georges (son domaine compte quelques bonnes vignes).

Cardinal a su rester proche des Tonnerrois, et ceux-ci s'adressent souvent à lui pour lui demander conseil ou avoir des explications. Ils trouvent à chaque fois une oreille attentive et la plupart du temps une réponse à leurs interrogations.

Il est aussi un homme d'honneur, et lorsqu'on a tenté de salir sa réputation dans une sombre histoire, il demanda réparation au faquin qui osa l'insulter. Pour laver l'affront, il accepta de se battre en duel, pour la plus grande joie des Bourguignons venus assister en nombre au spectacle et pour le malheur de son adversaire qui fut vaincu. Il faut dire que Cardinal est une fine lame. Il put faire étalage de sa maîtrise de l'épée en d'autres occasions, notamment lors d'une tentative de brigandage contre lui et son ami le duc Caedes. Les brigands furent rapidement mis en déroute.

Amateur de soule -il fut pendant un certain temps capitaine des Foudres de Tonnerre- il fonda avec son ami Silver l'Union Bourguignonne de Soule (UBS), qui organisa une coupe réunissant les différentes équipes bourguignonnes.

Les mauvaise langues (ou les jaloux?) lui prêtent beaucoup d'aventures sentimentales avec des jeune filles de plus ou moins bonne famille. Mais Cardinal fut dernièrement rassuré dans un confessional par le père Matheos, curé de Cosnes. Cardinal déclara simplement à la sortie de l'église que le Seigneur saura lui pardonner ses péchés, sans préciser de quels péchés il s'agissait.

Pour finir, j'aimerais citer le Duc Korbn, qui fut le premier à vouloir voir Cardinal entrer à la pairie, et ce déjà lorsqu'il était question de remplacer Nathan ou Rolland dans la première pairie: "J’aimerais porté mon soutien à la candidature de Cardinal, qui me semble être un candidat rêvé à la fonction de Pair. si je ne le connais pas personnellement, j’ai toujours éprouvé une grande admiration (à ce point !) pour le travail de Cardinal. Si bien même que je lui ai proposé de soutenir sa candidature (il n’est pas venu me démarcher). Son profil est très intéressant sur plusieurs points. Tout d’abord, il sait très bien s’exprimer et maîtrise parfaitement l’art de la rhétorique (il a d’ailleurs été un des premier journaliste de l’AAP). Sur plusieurs posts où j’ai participé, je l’ai vu écrire des messages que j’aurais voulu moi-même avoir écrits (j’en étais presque jaloux). Ensuite, sa principale qualité est sa capacité à aborder un problème de la façon la plus neutre possible et, surtout, de donner son avis (car il a toujours un avis) en détaillant le pour et le contre (genre thèse, antithèse, synthèse). Ainsi, je l’ai vu intervenir admirablement lors de l’ultimatum de Morkail, Duc de Bourgogne, lors du conflit compiègnois et durant le débat qui a suivi la condamnation des déménagements de fonctionnaire. A chaque fois, son intervention était de loin la plus brillante d’entre toutes, tout en restant réellement objective. Pour résumer, peu de personnes dans les RR méritent plus que Cardinal le titre de Pair."

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Dossier de candidature à la Pairie du beau Cardinal
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» entrée du beau cardinal
» les plus beau niveau que vous ayez vue
» [zaraf] dessin (pas beau)
» Dossier sur l'histoire de Sega
» Arrivée du Cardinal archevêque d'Avignon

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Domaine de Nuits-Saint-Georges :: Manoir de Nuits-Saint-Georges :: Bibliothèque-
Sauter vers: