Domaine de Nuits-Saint-Georges

C'est là que le beau Cardinal accueille ses amis et qu'est produit le meilleur vin de Bourgogne


 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Le journal du Duc Naldicar

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
cardinal
beau
avatar

Nombre de messages : 3052
Localisation : tonnerre (bourgogne)
Date d'inscription : 15/01/2006

MessageSujet: Re: Le journal du Duc Naldicar   Mar 30 Mai - 1:18

le beau cardinal avait écrit aujoud'hui à son ami le rusé jehan pour lui demander s'il accepterait que le duc propose son nom à la pairie afin qu'il devienne un des leurs, le beau cardinal espérait que son ami allait accepter son parainnage, car il savait qu'il avait toutes les qualités pour devenir pair de france et continuer à servir le royaume comme il l'a fait tout au long de sa vie

pendant sa pause de midi, le beau cardinal lut quelques lignes du livre qui ne le quittait plus

le 11 janvier 1403, le Duc Naldicar a écrit:
Je suis retourné aujourd'hui au conseil ducal, la session fut des plus intéressantes, j'ignore ce qui s'est passé, mais le vieux chevrette semble avoir fait une cure de jouvence -peut-être est-ce la pensée que sa bien-aimée, l'incomparable Trifbi, serait bientôt de retour qui a eu cet effet sur lui ... espérons que quand elle sera là, le coeur de vieux chevrette tiendra...- il était éveillé et alerte, il se proposa même de suppléer son ami Bananaboy malade dans la gestion des officiers de police. Je suis surpris et heureux de voir un tel changement chez cette personne qui remonte un peu dans mon estime. Le sort de la Bourgogne ne lui serait-il finalement pas indifférent?

P.S. La fleur, ils ont piétiné le fleur, la fleur que j'ai aimée.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
cardinal
beau
avatar

Nombre de messages : 3052
Localisation : tonnerre (bourgogne)
Date d'inscription : 15/01/2006

MessageSujet: Re: Le journal du Duc Naldicar   Mar 30 Mai - 1:20

le beau cardinal, voyant toutes les missives s'amonceler sur son bureau ce matin avait pris peur, jamais son courrier n'avait été aussi important (il avait même songé à engager son ami gaston pour l'aider à classer son courrier en retard ...)

malgré toute sa bonne volonté et ses efforts, il n'avait pu pour l'heure répondre à tous et s'occupait principalement des affaires urgentes

il ne prit même pas le temps d'aller déjeuner, mangeant simplement deux fruits dans son bureau et tandis qu'il se ravitailler prestement, il lut machinalement un extrait du journal du duc naldicar

le 12 janvier, le Duc Naldicar a écrit:
Après ces quelques jours passés à Tonnerre -en charmante compagnie- je vais reprendre la route et terminer mon tour de Bourgogne, il me faut encore aller au sud. Je vais donc partir ce soir pour Sémur, où j'espère bien revoir la timide Louthli avec qui j'entretiens une relation epistolière depuis notre rencontre. Maintenant qu'elle s'est établie et qu'elle n'est plus vagabonde, peut-être acceptera-t-elle que je lui conte fleurette. Elle est tellement séduisante.

P.S. La fleur, ils ont piétiné la fleur, la fleur que j'ai aimée, la fleur, piétinée et aimée, la fleur, ils ont piétiné la fleur que j'ai aimée.

la lecture du journal amusait toujours autant le beau cardinal bien qu'il ne comprenait pas comment le duc naldicar faisait pour avoir autant de temps libre, depuis que le beau cardinal était duc il n'avait eu que très peu de temps à consacrer à ses loisirs (la bière et les femmes)

o tempora, o mores

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
cardinal
beau
avatar

Nombre de messages : 3052
Localisation : tonnerre (bourgogne)
Date d'inscription : 15/01/2006

MessageSujet: Re: Le journal du Duc Naldicar   Mar 30 Mai - 1:21

le beau cardinal dormira encore une fois dans son bureau cette nuit, il vient de finir de traiter les affaires les plus urgentes

la démission du valeureux chocoboy avait en outre contraint le duc à travailler plus longtemps ce soir, il s'était entretenu avec le brave kelu, qui va prendre la place de chocoboy au conseil

le beau cardinal espérait que les problèmes de son ami chocoboy seraient bientôt réglés

un petit verre de prune, un peu de lecture et ensuite il dormira quelques heures
le 14 janvier 1403, le Duc Naldicar a écrit:
Je suis toujours en route pour le sud, demain je serai à Chalon. Je suis passé en vitesse à Sémur et à Autun, malheureusement je n'ai pas pu y rester aussi longtemps que je l'aurais voulu. Mais c'était agréable quand même.

Je suis impatient d'arriver à Chalon et de pouvoir m'y soûler.

Le paysage est magnifique avec toute cette neige. Pour un peu je deviendrais romantique et je trouverais le monde beau. Heureusement je croise parfois des humains pour me faire redescendre sur terre.

P.S. La fleur, la fleur, la fleur que j'ai aimée, ils ont piétiné la fleur que j'ai aimée, la fleur, aimée et piétinée, la fleur que j'ai aimée.

le beau cardinal s'endormit ensuite sur son bureau, un sourire aux lèvres

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
cardinal
beau
avatar

Nombre de messages : 3052
Localisation : tonnerre (bourgogne)
Date d'inscription : 15/01/2006

MessageSujet: Re: Le journal du Duc Naldicar   Mar 30 Mai - 1:23

réveillé de bonne heure ce matin, le duc était sorti faire une petite promenade peu avant le levé du soleil, tout était calme et paisible, un tapis de neige immaculé couvrait les jardins du château

après avoir mangé un petit quelque chose, le beau cardinal était allé assisté à l'office religieux, sans y prêter grande attention

il avait profité de l'après-midi pour travailler encore un peu, il s'était préoccupé notamment de la situation de l'armée bourguignonne, dont le fonctionnement est ralenti par l'absence du capitaine, heureusement certains officiers consciencieux ont pris le relais

avant de rentrer à tonnerre, il lut encore un passage du journal du duc naldicar

le 15 janvier, le Duc Naldicar a écrit:

Je suis arrivé à Chalon ce matin, déclarant simplement à l'assistance médusée: Shalom Chalon. Je garde d'excellents souvenirs de ma dernière visite à Chalon, il faut dire que je voyageais alors en compagnie de la farouche Platine. Nous étions venus rendre visite à certains de nos amis tonnerrois exilés à Chalon. En chemin nous avions semé la pagaille dans plusieurs tavernes bourguignonnes... Sans la farouche Platine, les tavernes sont plus calmes. Mais l'accueil qui m'y est réservé est tout de même très gentil. Même si certaines personnes me demandent parfois des explications sur la politique économique du duché.

Par contre la bière est toujours aussi bonne à Chalon, j'en veux pour preuve le fait que je sois rond ... euh comme un rond. J'ai même pu trinqué avec mon ami Bananaboy, qui est toujours quelque peu souffrant, j'imagine que les verres de prune qu'il a bu lui feront du bien. C'est en tout cas un remède efficace contre beaucoup de maladies. Notre évêque Ranyb était aussi présent dans la taverne, il sillonne lui aussi la Bourgogne.

P.S. La fleur, ils ont piétiné la fleur, la fleur, la fleur que j'ai aimée, la fleur, ils ont piétiné la fleur, la fleur, la fleur que j'ai aimée, ils ont piétiné la fleur que j'ai aimée, la fleur.
le beau cardinal prit ensuite la route pour se rendre à sa résidence, là où l'attendait l'adorable monoka, un peu de tendresse lui ferait du bien et l'idée de revoir sa belle emplissait le beau cardinal de joie

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
cardinal
beau
avatar

Nombre de messages : 3052
Localisation : tonnerre (bourgogne)
Date d'inscription : 15/01/2006

MessageSujet: Re: Le journal du Duc Naldicar   Mar 30 Mai - 1:26

(message écrit par jehan)

Un pigeon venant de Paris arriva à la fenestre ducale. Il était porteur d'une missive armoriée d'un goupil rampant :
Jehan a écrit:
Messire duc,

Pardonnez l'empressement de cette épître. Je suis actuellement au Louvre, les plus folles rumeurs y courent. Le duc Caedes aurait appelé à la réunion des Etats Généraux, affirmant que seul l'oint du Seigneur peut être reconnu comme le Roy légitime en terre de France. Lévan de Normandie, que je n'ose désormais appeler Sa Majesté, a immédiatement ordonné que l'on arrête le duc. De sombres heures s'annoncent.

En les temps troublés que nous vivons, je viens vous réitérer l'hommage que vous dois. Mon épée est vostre, et si la guerre venait à assombrir le ciel de nos contrées, soyez assurée qu'elle prendra votre parti en tout et pour tout, dans le respect du droit des gens et de la vraie foi aristotélicienne.

Je quitte le Louvre dès demain matin, et compte gagner Dijon via Reims. Beaucoup de questions restent sans réponses. Faites moi prévenir si vous convoquez l'ost de Bourgogne, je serai le premier de vos barons à m'y présenter.

Soyez assuré de ma fidélité et de mon dévouement.

Jehan de Volpilhat, Baron de Malpertuis.

Faict le seizième de janvier de l'an de Pâques mil quatre cent cinquante trois, en le château du Louvre.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
cardinal
beau
avatar

Nombre de messages : 3052
Localisation : tonnerre (bourgogne)
Date d'inscription : 15/01/2006

MessageSujet: Re: Le journal du Duc Naldicar   Mar 30 Mai - 1:29

(message écrit par napnaptk)

Avec tous ces déplacements, y a bien un jour ou je vais le chopper

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
cardinal
beau
avatar

Nombre de messages : 3052
Localisation : tonnerre (bourgogne)
Date d'inscription : 15/01/2006

MessageSujet: Re: Le journal du Duc Naldicar   Mar 30 Mai - 1:30

(message écrit par manech)

et avec SA nouvelle réforme sur le brigandage... il va pouvoir te courir après

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
cardinal
beau
avatar

Nombre de messages : 3052
Localisation : tonnerre (bourgogne)
Date d'inscription : 15/01/2006

MessageSujet: Re: Le journal du Duc Naldicar   Mar 30 Mai - 1:32

(message écrit par persan)

Persan entra dans le bureau du duc et ne le trouvant pas, déposa un mot sur son bureau.
persan a écrit:
Mon Duc,

des événements graves se déroulent en Champagne. Le Duc Caedes a prétendu, preuve à l'appui, que celui qui se fait nommer Levan III, dit Peluche Rose, n'était qu'un usurpateur. Il n'a jamais été oint à Reims. Il n'a donc aucun droit au titre de Roi de France. De plus, des rumeurs courent sur un paricide dont il se serait fait l'auteur. Plusieurs duchés se rallient à la cause du duc Caedes. Je brûle de voir la Bourgogne se joindre à eux, pour bouter Peluche Rose, hors du Royaume de France. J'attends vos directives, avec impatience.

Votre Dévoué Chambellan,

Persan

Il sortit sans plus attendre, d'autres affaires l'attendant dans son bureau.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
cardinal
beau
avatar

Nombre de messages : 3052
Localisation : tonnerre (bourgogne)
Date d'inscription : 15/01/2006

MessageSujet: Re: Le journal du Duc Naldicar   Mar 30 Mai - 1:35

(message écrit par morkail)

Dire que l'on disait que je prennait partie a l'epoque et l'on voie le chambellan faire de meme ,je me gausse


Le Duc et sa reponse devra faire en sorte que la bourgogne soit unit ce que aucun de ses predecesseur n'a jamais reussit a faire , le chambellan devrait aller en champagne il aurait des alliés comme cela et se faire tuer par les armées du Roi quel honneur pour lui

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
cardinal
beau
avatar

Nombre de messages : 3052
Localisation : tonnerre (bourgogne)
Date d'inscription : 15/01/2006

MessageSujet: Re: Le journal du Duc Naldicar   Mar 30 Mai - 1:37

le beau cardinal avait fait des rêves bizarres, il avait vu en songe le vil napnaptk venir le menacer et le brave manech lui répondre qu'il n'aurait aucune chance -d'ailleurs napnaptk avait déjà essayé de brigander le beau cardinal, mais sans succès- le duc de bourgogne avait aussi vu dans son sommeil le fantôme du fabuleux morkail venir lui donner des leçons de conduite et d'honneur, lui qui avait fui ses responsabilités pour aller tenter une reconversion politique à l'étranger

à son réveil, le beau cardinal était troublé par ces rêves

mais cela quitta vite son esprit, les événements qui se déroulaient en france étaient bien plus graves, après s'être recueilli un instant dans la cathédrale, le duc de bourgogne mit tout en oeuvre pour s'assurer que le royaume ne sombre pas dans la guerre civile

malheureusement beaucoup de gens, plaçant leurs intérêts personnels comme à leur habitude au-devant de ceux du royaume, voyaient dans ces troubles l'opportunité d'accaparer plus de pouvoir et maintenir l'ordre serait difficile, mais à coeur vaillant rien est impossible

certaines lettres que le duc avaient reçues le confortait dans sa décision et le beau cardinal était reconnaissant envers celles et ceux qui lui avaient écrit pour lui assurer de leur soutien

le soir venu, le beau cardinal était serein, il avait foi en l'avenir, pour se détendre il lut quelques pages du journal du duc naldicar

le 16 janvier 1403, le Duc Naldicar a écrit:
Il était une fois en Bourgogne, un beau Duc respecté et aimé. Dans une contrée lointaine, le coeur d'une jolie princesse avait été brisé et depuis elle n'avait cesse de pleurer. Les jours passant, ses larmes de désespoir se changèrent en de minuscules cristaux de glace, formant une tour infranchissable. Guidée par la fée Daphnée, le Duc de Bourgogne renonça à ses titres et ses terres pour s'en aller secourir l'inconnue.

Après un long voyage, il aperçut enfin la tour de glace et la fée Daphnée lui dit: si ton amour pour la belle est ardent, la tour cédera. Le beau Duc était bien emprunté et imagina plusieurs stratagèmes pour faire céder la glace. Mais les feux qu'il allumait s'éteignaient immédiatement au contact de la glace.

Las, il décida d'attendre l'été et la fonte des neiges. Pour patienter il s'assit contre le tour de glace et songea à sa rencontre avec la belle pleureuse. Plus il l'imaginait et plus son amour pour elle grandissait. Le beau Duc s'endormit un sourire aux lèvres.

A son réveil la tour avait fondu et la belle déposa un chaste baiser sur les lèvres du beau Duc. Il vécurent heureux et eurent quelques enfants.

P.S. La fleur, ils ont piétiné la fleur, la fleur que j'ai aimée, la fleur, ils ont piétiné la fleur, la fleur, la fleur.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
cardinal
beau
avatar

Nombre de messages : 3052
Localisation : tonnerre (bourgogne)
Date d'inscription : 15/01/2006

MessageSujet: Re: Le journal du Duc Naldicar   Mar 30 Mai - 1:38

le beau cardinal était exténué, son combat pour la paix le fatiguait énormément, mais l'appui des bourguignonnes et des bourguignons l'avait conforté dans l'idée que son combat été juste et devait être poursuivi

aujourd'hui il avait écrit à lévan III pour lui signifier que la bourgogne ne céderait pas à son ignoble chantage ... alea jacta est, comme disait l'autre

avant de s'endormir, aux côtés de la belle monoka qu'il n'avait osé réveiller à son retour chez lui, le duc de bourgogne lut encore un extrait du journal du duc naldicar, il était serein
le 17 janvier, le Duc Naldicar a écrit:
Aujourd'hui j'ai eu la visite de la jolie ambassadrice des Flandres, la ravissante Airomra. Je lui ai offert quelques fleurs et nous avons trinqué ensemble. J'avais sorti pour l'occasion un grand cru de ma propriété. Sa compagnie m'a fait oublié tous les soucis que notre triste Royaume nous offre. Il faut dire qu'elle est belle comme la lune. Son parfum est divin. Son regard envoûteur. J'aimerais tant la séduire, pouvoir caresser sa peau, me réfugier contre sa poitrine, baiser ses lèvres.

P.S. La fleur, le fleur, ils ont piétiné la fleur, la fleur, la fleur que j'ai aimée.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
cardinal
beau
avatar

Nombre de messages : 3052
Localisation : tonnerre (bourgogne)
Date d'inscription : 15/01/2006

MessageSujet: Re: Le journal du Duc Naldicar   Mar 30 Mai - 1:39

le beau cardinal avait lu la missive que celui qui se dit roy avait envoyée à chaque française et français (il paraîtrait même que des anglois l'aient reçue), avant de ne réfléchir au contenu, il eut une pensée pour le contenant et se disait que c'était bien là un beau gaspillage de papier pour toutes ces gens qui ne savent lire ... enfin bon, il était sûr qu'ils sauraient trouver un usage à ce papier (c'est triste que l'argent qui aurait pu servir à redresser l'économie du royaume soit dépensé ainsi...)

la lecture terminée, il avait vomi

il avait entendu que les bourguignonnes et les bourguignons louaient aujourd'hui la personne qu'ils conspuaient hier encore, ce comportement bien versatile n'était pas digne d'un homme d'honneur et le beau cardinal ne suivrait pas cette voie

il était serein

toute sa vie il avait lutté pour la grandeur de la bourgogne et le salut du royaume, il ne pourra jamais se résoudre à prêter allégeance à celui qui prône la violence pour asseoir son pouvoir, à celui qui va faire sombrer le royaume dans la guerre civile, à celui qui lui a lancé un ignoble chantage pour le voir rallier son injuste cause, il refusera toujours que la bourgogne se prostitue à un tyran pour quelques écus ... et en connaît les conséquences qu'il ne redoute point


il savait que la jolie ambassadrice des flandres était encore au château et alla la trouver, il apporta une bouteille de vin de sa propriété de nuits-saint-georges, un de ses plus grands crus, dans la discussion il dit à la jolie ambassadrice, qui lui offrait son réconfort, que son souhait aurait été de pouvoir déposer un chaste baiser sur ses douces lèvres et cette dernière accepta, le chaste baiser se transforma en un fougueux baiser avant de devenir tendre et se prolonger interminablement (le beau cardinal se félicita de s'être lavé la bouche après avoir vomi tantôt)

serrant fort le divin corps de la jolie ambassadrice, le beau cardinal l'invita à passer la nuit en sa companie, en tout bien tout honneur cela va sans dire, cette dernière accepta, la perspective de se réveiller dans les bras de la belle enchantait le beau cardinal, après un dernier chaste baiser partagé avec passion, tous deux s'endormirent enlacés, le beau cardinal avait un sourire aux lèvres

ce soir-là il ne lut pas d'extrait du journal du duc naldicar

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
cardinal
beau
avatar

Nombre de messages : 3052
Localisation : tonnerre (bourgogne)
Date d'inscription : 15/01/2006

MessageSujet: Re: Le journal du Duc Naldicar   Mar 30 Mai - 1:41

le beau cardinal était fatigué aujourd'hui, voir celui qui se dit roy résussir dans son entreprise de diviser son peuple pour mieux régner le désolait, pourtant il n'anbandonnerait pas son combat pour la justice et la paix, sans quoi toute sa vie perdrait le peu de sens qu'elle avait eu

il croit encore en la paix, même si le fait que le royaume avait à sa tête un tyran sanguinaire risquait fort de la compromettre

l'affable biquette avait démissionné aujourd'hui du conseil ducal, en apprenant cela le beau cardinal avait simplement dit:
les rats quittent le navire, enfin!

l'affable biquette représentait tout ce que le duc ne pouvait supporter, un infâme arriviste dont le seul souci est sa personne et son soit-disant parti politique, il passa quelques minutes à se remémorer toutes les bassesses auxquelles s'était livré cet homme de peu, tout le mal qu'il avait tenté de faire à la bourgogne, heureusement sont incompétence était aussi grande que sa fourberie et nombre de ses tentatives de nuisance se soldèrent par des échecs

il n'avait pas été surpris d'apprendre que celui qui se dit roy avait nommé sa marionnette au poste de grand maître, quelqu'un qui avait passé autant de temps à ramper à ses pieds et à le flatter vilement méritait plus que le titre de comte et de pair qu'il avait déjà obtenus ainsi, quelle tristesse de voir le royaume tomber aussi bas

avant de dormir, serein et confiant, le beau cardinal lut quelques lignes du journal du duc naldicar

le 20 janvier 1403, le Duc Naldicar a écrit:
Après avoir passé quelques jours à Mâcon -où j'ai dit en arrivant: ma qu'on est bien par chez vous!, je suis reparti pour mon village de Tonnerre, mon tour de Bourgogne est achevé, je garderai de bons souvenirs de toutes ces rencontres, toutes ces gens qui manifestaient leur joie de me voir en chair et en os et d'échanger quelques mots avec moi m'aurait fait chaud au coeur si je n'étaits pas aussi indifférent à leur sort.

Je vais organiser un grand banquet pour mon retour à Tonnerre, une orgie digne de Trimalchion.

P.S. La fleur, la fleur, la fleur que j'ai aimée, ils ont piétiné la fleur, la fleur que j'ai aimée, la fleur, ils ont piétiné la fleur.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
cardinal
beau
avatar

Nombre de messages : 3052
Localisation : tonnerre (bourgogne)
Date d'inscription : 15/01/2006

MessageSujet: Re: Le journal du Duc Naldicar   Mar 30 Mai - 1:43

(message écrit par jacknight)

LOL Napnaptk

Perché sur un arbre, un corbeau observait d'une façon étrange Cardinal en train de travailer dans son bureau.

On eu dit que le corbeau avait quelque chose d'humain.

Soudain la lune se découvrit des nuages qui retenaient sa lueur.
Le corbeau s'envola dans une croassement sinistre.

***

Très loin dans le sud, Jacknight rompit sa concentration.
Se relevant au mileu d'une clairière glacée, il rejoignit son cheval et saisit sur celui-ci une gourde remplie de cidre pour y boire une gorgée.

Remontant sur son destrier, il parti au galop pour le nord.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
cardinal
beau
avatar

Nombre de messages : 3052
Localisation : tonnerre (bourgogne)
Date d'inscription : 15/01/2006

MessageSujet: Re: Le journal du Duc Naldicar   Mar 30 Mai - 1:44

le beau cardinal avait quitté son bureau au château de dijon, emportant avec lui le journal du duc naldicar, qu'il aimait tant lire

les gens qui le virent sortir du château purent l'entendre fredonner:

    bien sûr qu'on a perdu la france, bien sûr que je le reconnais
    bien sûr le roy nous met le compte, bien sûr le roy c'est une enclume
    bien sûr que j'aimerais bien te montrer qu'ici on ne fait pas que fuir
    et bien sûr j'ai plus les moyens et quand les gens sont serviles alors allons rire

    ne partons pas fâchés, ça n'en vaut pas la peine

    bien sûr que les montagnes sont belles, bien sûr qu'il y a des vallées
    et les enfants bossent dans les mines, bien sûr dans une autre vallée
    bien sûr que les courtisans sont vils à se traîner là devant le roy
    bien sûr que j'ai encore en moi comme une bique avalée de travers

    ne partons pas fâchés, ça n'en vaut pas la peine tu sais

    bien sûr j'ai la bourgogne dans le ventre, bien sûr j'ai gardé mon honneur
    bien sûr je trouve mon duché très joli, j'ai vraiment envie de le sauver
    bien sûr le roy nous fait offense bien sûr le roy nous fait misère
    on ira moins loin que levan, mais on n'a jamais rampé

    ne partons pas fâchés, ça n'en vaut pas la peine tu sais

    nan nan nan
    non non non non

    bien sûr que je trouve cela triste, bien sûr que ça laisse un goût amer
    y'a rien d'autre a faire qu'à se soûler, attendre le jugement dernier
    transplanter là-haut dans le ciel, y parait que c'est pas pareil
    y parait que la vie n'est jamais aussi belle que dans mes rêves que dans mes rêves

    et si l'on ne fait rien,
    ne partons pas fâchés, ça n'en vaut pas la peine
    y parait que la petites bourgogne...
    petite petite petite petite

le beau cardinal partait serein pour jouir de la compagnie de ses amis, il avait compris, mais un peu tard, qu'épicure avait raison, pour vivre heureux, il faut cacher sa vie

p.s. la france, la france qu'il a aimée, ils ont piétiné la france, ils ont piétiné la france qu'il a aimée, ils ont piétiné la france, la france qu'il a aimée, la france, aimée et piétinée, la france, la france

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le journal du Duc Naldicar   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le journal du Duc Naldicar
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Azov ou le journal d'un patriote.
» Brève du Journal Officiel du Donjon.
» Journal d'un paysan
» Un journal de la Horde...
» Journal de l'Infirmerie de Gnomeregan

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Domaine de Nuits-Saint-Georges :: Manoir de Nuits-Saint-Georges :: Bibliothèque-
Sauter vers: